MENU

27 mai 2015

Petites filles des villes VS Petites filles des champs

L'une des premières constatations que nous avons fait au moment de chercher notre nouveau logement, c'est que nous ne pourrions pas rester dans le quartier (très central) dans lequel nous étions, à moins de faire le choix d'habiter en appartement et avec une toute petite terrasse.

Nous avons été très chanceux jusque là : nous habitons en maison avec un bout d'extérieur depuis 9 ans (je dis "bout" parce qu'en région parisienne nous n'avions "que" 12m2, mais nous adorions ces 12m2 ^^), revenir en arrière nous semblait impossible. Nous n'avons donc eu d'autre choix que de nous excentrer afin de bénéficier de ce bout de rêve que représente un jardin (certes nous n'habitons pas encore dans la forêt de nos rêves (avec arrêt de tram devant la maison bien entendu)), et cette maison mitoyenne d'un coté offrait une belle parcelle de terrain sur l'autre coté.


Ce que je n'avais pas réalisé, c'est que mes petits rats des villes allaient assez vite se transformer en rats des champs ! Elles ont mis quelques temps pour apprivoiser l'espace, elles ont passé du temps à se chercher, à s'appeler, à se courir après, mais elles sont désormais totalement à l'aise dans ce nouvel espace. Nos journées sont désormais rythmées par des soupes de pétales de rose, ramassage de fleurs sauvages, arrosages de framboisiers... et pour les parents, j'ai bien l'impression qu'il va falloir que nous nous mettions en quête d'une tondeuse !!

 







Aucun commentaire: