MENU

29 sept. 2015

Et il fait ses nuits ?

 

Voilà la phrase qui me met le plus en colère en ce moment "Et il fait ses nuits, hein...", toujours glissée dans une conversation sympa, par des personnes de toutes origines et de tous milieux, de tout âge... elle me rappelle ses grandes sœurs "Il pèse combien?" et "Tu le nourris ?" (= tu l'allaites) que l'on entends régulièrement à la naissance...
Je répond généralement très tranquillement avec une voie frisant l'affirmative "bien sur que non", ce qui me vaut toujours une réaction assez surprise de la personne en face de moi.

Les réactions sont généralement étonnées, en mode "ah mais vu son âge/ son poids, il devrait pourtant...", ben oui je le sais qu'il devrait... Et j'en rajoute souvent une couche en disant que de toute manière sa grande sœur ne les fait que depuis qu'elle a 3 ans, ce qui me vaut toujours des regards mêlés de pitié et de "compréhension" (genre ah d'accord, c'est que vous vous y prenez vraiment comme des manches...).

La conversation dérive souvent en mode "mais du coup, comment faites vous ?"... ben il fini dans notre lit pour boire un bib et on se rendort tous lamentablement jusqu'au réveil suivant... Et c'est là que cela devient le plus blessant "Ah mais c'est pour cela alors... (genre on a rien compris)... Mais je vous avouerai qu'après un peu plus de 3 ans de nuit sans sommeil, ben oui on a lâché l'affaire et on se contente des bouts de nuit que l'on peut avoir à droite à gauche, en se disant que cela finira bien par se tasser...

Il y a quelques temps, on a même fini (complètement épuisés que nous étions) par le laisser pleurer jusqu'à ce qu'il s'endorme d'épuisement (lui aussi donc)... tous fiers nous étions au matin, mais il nous a fallu quasiment 3 semaine pour qu'il veuille bien remettre un bout d'orteil dans son lit.
Il est arrivé à un point d'angoisse qu'il dort par tranches de 20 secondes avant de ré-ouvrir les yeux pour vérifier que nous sommes bien à coté de lui... Et de coup, en dehors de sa poussette, son siège auto ou nos bras, il lutte encore et encore pour ne pas s'endormir.

Je sais que c'est une étape, difficile, difficilement compréhensible, que même lorsque d'autres parents m'en parle j'ai du mal à comprendre (ben oui j'ai un esprit qui me permet d'oublier le mauvais assez rapidement et qui ne garde que le bon (en dehors du point de non retour, mais ça c'est une autre histoire)).

Mais en fait, ce qui me fait le plus de peine je pense, c'est que l'on s'arrête à cette question "bateau", que l'on ne me demande pas par exemple...

Si il fait du toboggan ^^





S'il commence pas à nous faire des blagues !



 Si il apprend à faire du vélo


Comment il se débrouille pour manger !


Si il fait des bêtises... 


Si il commence à jouer de façon autonome...



Si il commence à maitriser la pince fine...


Ou tout simplement si il est heureux dans la vie ! 


Je ne demande pas de conseils sur le sommeil du bébé, j'ai déjà lu beaucoup à ce sujet là et j'ai déjà demandé et reçu de nombreux conseils (dont de très bons). 
Je ne demande pas que l'on ne comprenne notre épuisement, notre désarrois, nos galères. 
Je souhaite seulement un tout petit peu de tolérance envers les parents qui galèrent. Arrêtons de voir nos succès et leurs échecs, et regardons juste à coté et nous y verrons de belles choses !

2 commentaires:

Anonyme a dit…

ton post est magnifique, il m'a fait monte les larmes aux yeux !
je crois qu'au départ les gens posent cette question par sympathie (et aussi très CERTAINEMENT, ils veulent savoir si il y a une justice dans ce monde parce qu'ils sont par là mais CHUTTT faut surtout pas le dire!!)Ton Samsam est un incroyable, s'il est si souvent réveillé c'est certainement pour ca qu'il est très éveillé, il n'en perd pas une miette ! Adorable !

Anonyme a dit…

Très juste et très beau. Clémentine