MENU

27 juin 2016

Leave or Remain ?

Je dois dire que je fais partie de ceux qui se sont réveillés totalement sonnés vendredi matin, j'ai même mis plusieurs minutes à comprendre ce que les journalistes racontaient à la radio !

L'Europe, ce beau projet, certes imparfait, mais tellement idéaliste, serait sur le point de partir en miettes : le Royaume Uni a décidé d'en partir. Et je dois dire que c'est quelque chose à laquelle je ne m'attendais absolument pas !! (même si je savais que ce référendum était sur le point d'arriver, cela n'a pas été une découverte pour le coup)


Je fais partie de la "génération Erasmus", qui a eu l'occasion de voyager, de vivre et d'étudier en Europe (en Angleterre en l’occurrence ^^). Je ne me suis jamais posé la question pour mes enfants : bien entendu qu'ils iraient faire leur expérience à l'étranger eux aussi, d'ailleurs, ils ont tous les trois des prénoms "internationaux" exactement dans cette optique là !
 Alors c'est vrai, je suis quelqu'un de très idéaliste, qui ne va voir que le bon coté des choses, et les décisions prises par Bruxelles ne sont pas toujours les meilleurs, j'en suis bien consciente. Il y a des dysfonctionnements et des injustices et tout ne va pas bien, les technocrates sont tellement loin de la vraie réalité qu'ils finissent par passer des décisions qui n'ont rien à voir avec les besoin du petit peuple que nous sommes... Cela dit, il ne faut pas oublier les raisons du rapprochement de tous ces pays dans les années 60 : ensemble, nous sommes plus forts, et surtout, ne pas oublier le passé !


Pont Erasme Rotterdam
 En ce qui concerne ma vision personnelle de l'Europe, j'aime aller m'y promener, ramener des bières belges, des madeleines espagnoles, des tissus hollandais ou des jeux de société allemands à la maison sans devoir respecter quelques quotas, sans avoir besoin de passeport ou de visa. Alors là je grossis un peu le trait, mais je trouve qu'on a la chance incroyable de pouvoir se promener comme on en a envie dans ce grand espace aux pays, traditions et paysages aussi différents les uns des autres. On adore aller du coté de Liège et naviguer entre la Belgique, l'Allemagne et les Pays Bas, le tout en quelques minutes, sans avoir planifié d'itinéraire par avance.
 J'ai travaillé pendant 10 ans en commerce international, et je connais l’importance du groupe Europe et de l'Euro dans des contrées bien lointaines. Il nous est même arrivé d'acheter de la marchandise en Euro quand le dollar étant trop instable à certaines périodes. La stabilité de la zone euro était du coup assez attractive pour certains fournisseurs.


 Avec ce Brexit, j'ai le sentiment que la liberté d'expression, de croyance ou de parole que j'ai connu et admiré pendant mes mois passés dans le nord ou le sud de l’Angleterre se sont envolés. Adieu idéalisme de l'unité, de l'Europe... le sentiment de se réveiller avec la gueule de bois vaut pour moi aussi. Pour le coup je suis vraiment fâchée contre les personnes ayant voté "pour", ne pensant qu'à leurs intérêts personnels plutôt qu'aux intérêts collectifs. N'écoutant que les paroles extrêmement racistes du camp du Brexit, sans aller plus loin dans la réflexion, sans regarder la globalité du process, ni analyser comment cela allait se passer "pour de vrai". 

Trois jours après, la situation est moins claire, malgré l'annonce du Brexit personne ne sait encore si le royaume uni (ou l'Angleterre toute seule ?) restera dans l'Europe, mais vraiment les amis, on est plus fort ensemble, non ?

Aucun commentaire: