MENU

8 nov. 2016

Jour de Goncourt

Il y a quelques jours, le nouveau prix Goncourt a été annoncé... Cela ne représente pas grand chose d'un point de vue littéraire pour ma part, mais d'un point de vue personnel, c'est tout autre !


Il y a 3 ans, alors que j'étais dans les locaux d'un éditeur très connu, passant un excellent rendez vous avec des éditrices au top, et une maison d'édition qui venait de gagner le Goncourt, j'ai senti que ma vie devait changer... Bien qu'intéressées par les projets que nous présentions avec ma collègue, elles tentaient déjà de négocier quelques centimes par ci, par là. Certes, c'est le jeu de notre métier, mais alors que les caisses de flutes et de bouteilles de champagnes défilaient à nos cotés, ce jour là, j'ai eu du mal.
Sur le chemin du retour, au lieu de prendre les traditionnels métros et leurs changements, j'ai proposé à ma collègue de prendre le bus, pas bien plus long, mais quand même plus agréable (surtout pour moi qui ai tout fait pour m'enfuir de la routine parisienne !!). Manque de bol, nous nous sommes retrouvées dans une manifestation imprévue et improbable dans laquelle le bus est resté coincé de nombreuses minutes, à un croisement et nous ne pouvions pas sortir... Cette petite expérience a augmenté son stress d'un coup d'un seul dans cette journée chargée en rendez-vous pro.


Le soir, nous avions prévu d'aller voir mon amie Aurélia qui venait juste de mettre au monde son petit homme. Cette grossesse, je l'avais attendue et vécue à distance avec elle, cette naissance et voir mon amie jeune maman était l'événement le plus important à mes yeux de cette journée. La jeune maman a bataillé une partie de la journée pour nous trouver un ami-taxi et nous permettre d'aller lui faire une bise et pour ma part tellement heureuse de prendre cette bulle d'air frais, j'ai même proposé à une autre collègue de se joindre à nous. Nous avons parlé travail, rendez-vous, problèmes du quotidien TOUT le trajet aller. Le trajet retour a été consacré au fait que la région parisienne était compliquée, que tout était long et loin, et qu'elles n'auraient pas du se joindre à moi car elles allaient arriver en retard (où, je ne saurai vous le dire).


Autant vous dire que cette journée m'a à l'époque beaucoup remuée, même si dès le lendemain la routine avait repris et cet épisode s'était enfoui quelque part dans mon inconscient.



Quasi pile poil tout juste un an après, notre petit SamoussAm nous rejoignait pour notre plus grand bonheur. Je ne sais pas de quoi les années à venir seront faites, mais je suis aujourd'hui vraiment très heureuse et chaque année à l'annonce du Goncourt, je me souviens de ce que je ne veux plus revivre <3

Aucun commentaire: