MENU

3 févr. 2017

Le laisser prendre son envol...

Et voilà, ça y est, c'est fait ! 

Depuis quelques semaines, nous avons coupé un peu plus le cordon avec mon SamousSam ! Il va à la crèche et, bien que le début de l'adaptation fut un peu laborieuse, il est maintenant absolument ravi d'y retrouver les copains ^^


 Quelque part entre début et mi décembre, j'ai compris qu'il était vraiment nécessaire de mettre un peu de distance entre nous, à force d'être collés serrés toute la journée, nous avions du mal à trouver notre oxygène l'un et l'autre. Des mini caprices pour lui, de plus en plus régulier pour sa part, et un sentiment d'étouffement pour la mienne. J'ai depuis vu et entendu plusieurs témoignages sur le burn-out maternel, j'en étais clairement loin mais je me suis retrouvée dans cette impression de ne pas avoir le droit de demander de l'aide car, étant à la maison, il était  logique que je m'occupe de lui H24...




J'ai eu une chance inouïe car le lendemain de la prise de décision j'ai découvert une crèche vraiment pas loin de la maison, j'ai appelé et une place venait de se libérer. Le lendemain j'ai eu la bonne nouvelle : Sam irait à la crèche à partir du mois de janvier tous les mercredi, puis selon les absences des copains... J'ai vraiment eu beaucoup de chances, je le sais.
Pour Lily j'ai fait une demande de place en crèche à 5 mois de grossesse (on ne pouvait pas le faire avant), et j'ai eu une place, suite à un désistement à ses 3 mois. Ce n'était pas en crèche classique mais en crèche familiale : avec une assistante maternelle mais accueillie en groupe une fois par semaine en dernière année. C'était vraiment parfait, d'autant plus que nous sommes tombés sur une perle et qu'elle était vraiment petite. C'était totalement adapté à notre vie en région parisienne et nous avons été très heureux qu'elle soit dans ce type d'accueil.
Pour Nora, nous avons fait la demande dès que nous avons su que nous allions habiter à Montpellier/ Mais comme j'étais la seule à travailler, nous n'avions aucune chance d'avoir une place. Nous avons renouvelé notre demande encore et encore pendant des mois puis nous avons abandonné car nous n'avons même pas eu une once d'espoir, et une fois que nous avions trouvé une super assistance maternelle, nous n'avons pas eu envie de la changer.



 Dans notre situation avec Sam, je tenais vraiment à ce qu'il aille en structure collective. Il est du mois de Novembre et sera donc parmi les plus jeunes de sa classe à la rentrée (d'autant plus que ça sera une classe triple niveau, il sera donc un des plus jeunes des plus petits). Autant il est super à l'aise avec ses sœurs, autant il est ultra timide et toujours collé dans les basques de sa mère lorsque nous rencontrons de nouvelles personnes.



Les débuts ont été difficiles, voire très difficiles. Avec du recul, je me suis rendue compte qu'il n'avait JAMAIS été sans moi, PapaPois ou ses sœurs... Il a toujours eu un repère, une personne de son entourage proche, nous n'avons jamais vraiment été séparés. Oui oui je sais que c'est un truc de malade, mais je ne m'en suis même pas rendue compte à vrai dire...



Depuis une semaine, je n'ai donc plus un bébé mais un petit garçon. Bien plus attentif, très calme et avec l'envie de découvrir plein de nouvelles choses, je sent bien que cette séparation lui a fait du bien comme il m'en a fait... Nous allons profiter encore plus des quelques mois que nous avons encore ensemble, en trouvant chacun notre nouvelle place, avec nos moments ensemble et nos moments chacun de notre coté avec encore plus d'envie de nous retrouver !

Un grand grand merci aux copines qui m'ont envoyé des gentils mots lorsque l'adaptation était compliquée, j'ai failli lâcher l'affaire, mais grâce à vous on a continué et nous avons maintenant un bébé ultra épanoui et une maman qui respire à nouveau ^^ 

Et chez vous, comment s'est passé la séparation avec vos petits derniers ??

Aucun commentaire: