Leurs mots d'enfants...


Un petit article qui tournait dans ma tête depuis fort longtemps, mais qu'une chanson diffusée à la radio ce matin m'a décidé de passer le pas !


Leurs mots d'enfants, ceux qu'ils transforment et se réapproprient à leur façon, qui deviennent des mots que nous utilisons dans notre quotidien. Il y en a 3 qui me viennent en tête aujourd'hui, 3 que nous utilisons tous les jours et que vous ferons sourire, j'en suis sure.


Tout d'abord, spéciale dédicace à ma Nono et à son esprit logico-logique, quand nous mettons ses doudous à la machine nous attendons qu'ils aient "séqué"... En effet, pourquoi devrions nous dire sécher alors qu'une fois fini ils sont secs ?
Elle nous l'a dit la première fois avec tellement de naturel, tellement d’innocence dans ses yeux, dans son regard, que nous avons pris l'habitude de l'utiliser dans notre quotidien... Ben oui quoi, ça parait tellement logique en fait !


La seconde réalisation est une co-production Lily-Nora à travers les années et concerne le... biberon ! Vous savez, le fameux biberon de lait qu'elles buvaient bébé (bon OK elles le boivent encore et on achète au minimum 12 litres de lait par semaine, oops !), et ben Lily a décidé à l'époque de l'appeler non pas le bibi comme beaucoup de monde, mais le baba (aucune idée d'où ça venait) ... pendant longtemps.
On a donc distribué des babas tous les soirs et tous les matins, à Lily comme à Nora pendant des années. Et comme on étaient des parents faignants, nous les donnions froid (comme nous avons fait pendant pendant toute la période de la toute petite enfance des 3 enfants, je vous le conseille d'ailleurs, byebye l'angoisse du micro ondes et du bib trop chaud !).
Jusqu'au jour où Nora nous a fait comprendre à sa manière qu'elle voulait son baba "chaud"... (bon des fois elle le voulait tiède et du coup nous le demandait "chaud foird chaud", on a mis un moment à le comprendre ça ^^), et du coup, le baba est devenu... le "babacho" !
Nous distribuons désormais depuis plusieurs fois par jour des babacho, et notamment à Nora qui nous en réclame régulièrement la nuit (avec sa voix rauque en mode post cuite de pleine nuit) avec des "BAAABBBAAACHOOOOOO" qui déchirent le silence de la nuit (je vous assure, ça fait super peur de se réveiller avec ces cris bien curieux les premières fois ! ).


Le troisième est un poil plus compliqué et demande aussi beaucoup d'entrainement parental pour y arriver, je vous fais la démonstration et je pense qu'à la fin, vous allez vraiment nous prendre le degré de notre follitude !

On nous demande souvent l'origine du prénom de notre Nono nationale. Il est pour nous le diminutif du prénom (royal ?) Éléonore. A sa naissance, Papapois a pris l'habitude de lui chanter "Eleonore Rigby".
Ma Lily de 3 ans et des poussières à l'époque, aimait bien cette chanson. Elle avait déjà à l'époque  l'habitude de vouloir comprendre les paroles des chansons. Elle nous a donc assez rapidement demandé qui étaient les "loulipipo", et nous lui avons expliqué que c'était les "lonely people", les gens seuls.
Horrifiée à l'idée que certaines personnes puissent habiter seuls (et comme nous n'avions pas le cœur de lui expliquer que cela pouvait arriver, tout ça tout ça), nous lui avons juste dis que c'était le moment où l'on était assez grand pour partir de la maison de son papa et de sa maman pour aller faire ses études.
Les "loulipipo" chez nous sont donc les étudiants. Et pour une raison qui m'est inconnue, on parle HYPER souvent avec la miss !!! Bon une de mes sœurs est encore étudiante, mais Lily est genre obsédée du moment ou elle serait Loulipipo ! Elle me pose des tas de questions sur comment cela se passera, à quel moment elle aura le droit de partir de la maison, comment elle ferait pour cuisiner, tout ça tout ça...


Et quand on enchaine dans une conversation "babacho" et "loulipipo" (ce que est déjà arrivé, ne me demandez pas comment ^^), je peux vous dire que les gens à coté de nous se demandent vraiment quel est ce langage crypté !






Commentaires

Articles les plus consultés