Les mêmes mais plus vraiment...

Il y a 1 an nous déménagions dans notre nouvelle maison !! Après des semaines de doute, j'ai ressenti à ce moment là une sensation de bonheur, de plénitude intense ! Ce n'était pas notre première maison, mais j'ai eu le sentiment très fort à ce moment là que nous avions fait le bon choix et que nous serions heureux dans ces lieux.



Et puis il y a eu les problèmes d'école, rapidement réglés, mais qui m'ont plongé dans les doutes et mes incertitudes. Je pense que de toute manière quand nous sommes d'une nature qui doute sur nos propres décisions, on doute pour la vie entière ! Pendant des mois, je n'ai pu me défaire d'une impression d'erreur, de ne pas avoir pris la bonne décision en venant ici, d'être passés totalement à coté de nos besoins et de ceux des enfants. Une grosse période sans voiture pendant l'été, le sentiment d'habiter à l'autre bout du monde. Des spectacles à la rentrée à proximité de l'école et voir les copains y aller ensemble pendant que nous restions chez nous, la course certains matins sans avoir la certitude d'arriver à l'heure à l'école (surtout l'an dernier quand les mini pois étaient tous les deux à la maison h24) - et au final nous sommes arrivés une seule fois en retard à l'école, l'impression de ne jamais savoir où poser ma voiture dans des trajets que j'avais l'habitude de faire à pattes. Et puis, petit à petit, des nouvelles habitudes qui se créaient, des nouveaux chemins, des nouveaux réflexes, des nouveaux endroits découverts vers notre nouveau chez nous qui nous plaisent bien aussi, et le sentiment que le puzzle s'est enfin assemblé comme il le faut.



Il y a eu aussi les nouvelles rencontres, qui nous enrichissent à chaque fois, le bonheur des enfants que je trouvent souriants au quotidien, les petits et gros malheurs, l'actualité qui nous a fait des blagues ces derniers mois (beaucoup de temps pour ma part à m'arrêter de pleurer intérieurement en novembre, une cliente de ma collègue se trouvant dans la salle de concert à rendu cette tragédie bien plus réelle encore que la première), le sentiment d'habiter dans un pays qui bouge et me dire que j’espère de tout mon cœur qu'il sera vraiment positif pour nos loulous.


Un an est passé depuis que nous sommes ici, nous somme toujours les mêmes, mais plus vraiment...

Commentaires

Articles les plus consultés