Abandonner son précieux pour grandir encore un peu...

Ce titre va certainement vous sembler étrange et même un peu exagéré, mais je vous l'assure, c'est bien ce qu'il s'est passé pendant ces vacances ! Hasard du calendrier et prise de conscience générale, mes petits pois ont, chacun à leur façon, franchi une grande étape pendant ces deux semaines ! 



Tout a commencé par Sam. Depuis son arrivée à la crèche, nous avons beaucoup parlé du fait qu'il allait falloir arrêter la couche pour aller à l'école. Je ne le sentais pas du tout prêt, alors que ses couches de la nuit étaient totalement sèches. Nous nous sommes donc lancés, après avoir été choisir ensemble des jolies culottes (OK, il faut que je m'entraine à dire slips...), et puis on a enlevé la couche... Je ne vais pas vous mentir, les deux premiers jours j'ai essuyé TOUS les pipi par terre... Grosse galère, malgré mes (très) nombreuses propositions, avec la peur qu'il fasse pipi dans un magasin (testé avec Lily il y a quelques années, je préfère éviter maintenant...). Et finalement, au bout de 48 heures, le réflexe était pris !!! Plus aucun accident, on a même testé la crèche sans couche et c'est passé comme une lettre à la poste !
Et je dois vous dire que deux semaines après, ça nous viendrait même plus à l'idée d'en remettre une... OU EST MON BÉBÉ ????? 



Pour les filles, l'affaire était un peu autre... Plus de couches je vous rassure (heureusement !), mais plutôt une question de pouce et de tétine.
Juste avant les vacances, l'orthodontiste nous a donné une ordonnance pour aller rencontrer une kiné maxilo-faciale afin d'aider Lily à "apprendre à placer sa langue dans sa bouche" (oui oui, rien que ça...). En même pas une minute de rendez vous, la kiné nous a dit "tant qu'il y a le pouce on ne peut rien faire". Mais qu'on pouvait le faire petite à petit que la miss devait le prendre un peu moins chaque jour... Nous en parlons depuis si longtemps que  je savais que nous n'avions pas le choix, que la dépendance ne s’arrêterait pas en réduisant le temps de tétouillage et la miss n'avait d'autre choix que d'arrêter totalement !
Quand à miss Nono, comme je vous disais il n'y a pas si longtemps, j'avais prévu de prendre un rendez-vous orthophoniste, pour cause de gros cheveu sur la langue. En en parlant rapidement avec la kiné, le constat était le même que vous sa grande sœur, il fallait arrêter la tétine...
Nous avons agis dès le jour même, ça n'a pas été simple, mais à base de beaucoup de persuasion et fermeté, quelques cadeaux (merci la fée des tétines), un peu de méditation pour aider à l'endormissement et beaucoup de force de notre part et surtout de la leur, elles arrivent enfin à s'endormir toutes seules et s'en passent totalement dans la journée.



J'ai eu droit à une mini junkie (fièvre, manque, colère, hyper-activité, agressivité, épuisement...) et une grande qui "triche" un peu de temps en temps et que je dois reprendre régulièrement mais de plus en plus rarement (en même temps, on ne lui a pas coupé le pouce...)... Bref, dans l'ensemble, c'est fait (OUF !) !

Pour tout vous dire, il a fallu être vraiment ferme, on a eu droit à pas mal de regards assassins, à des "je vous déteste", "je ne veux pas grandir", "on verra aux prochaines vacances" et tout un tas d'essais d'intimidations de leur part (trop dur dans nos cœurs de parents :( :( :() mais je suis vraiment heureuse qu'elles aient fait ça en équipe et pendant les vacances.



Une grosse avancée dans leur vie pendant ces petites vacances. Nos petits pois grandissent bien et on doit s'habituer peu à peu de ne plus avoir de petit bébé à la maison ! 



Commentaires

Kokeshi a dit…
BRAVO les petits pois !!!
Pour ces sacrées étapes !

Articles les plus consultés