Trouver des fringues lorsque l'on ne fait plus les tailles standards

Un petit post assez personnel, qui arrive après des années de recherche et la lumière qui pointe au bout du tunnel...



Depuis ma 2ème grossesse, mon corps a pris cher... + 20 kilos de grossesse et une bonne dizaine pendant l'allaitement. Clairement retomber enceinte au bout de 18 mois n'était pas la meilleure des idées surtout avec un potentiel génétique au surpoids...
Avant de découvrir mon bébé surprise, j'avais démarré une période de régime que j'ai pu maintenir une partie de ma 3ème grossesse, mais l'allaitement ayant fait son travail, ça a rajouté un bon +10 sur ma balance... (et oui, selon une légende urbaine, l'allaitement ferait maigrir, mais on n'est clairement pas toutes à la même enseigne...).


Quoi qu'il en soit, depuis quelques années, le 46 n'est plus à ma taille. Je découvre l'univers (compliqué) des "grandes tailles" et suis exclue des magasins de vêtements traditionnels (bye bye Etam/ Camaïeu et Promod), bye bye la mode française.
Très honnêtement, lorsque l'on sait que la taille moyenne en France est 40 et que désormais la plupart des enseignes s’arrêtent désormais au 44, je me dis que finalement, les marques françaises ne méritent pas que je leur lègues mes économies.

Depuis 5 ans, je jongle entre Kiabi, Monoprix et la Redoute. J'y trouve plus ou moins de quoi m'habiller, sans non plus en prendre grand plaisir, car je doit choisir ce qui me va et non ce qui me plait.
Depuis cette période, j'apprécie beaucoup de mettre des robes, elles ont l'avantage d'éviter la problématique de la taille comprimée, et je trouve cela plutôt pratique finalement au quotidien. Moi qui ai caché mes jambes toutes mon adolescence et mon début de vie d'adulte à cause d'une tâche de naissance géante apparue vers mes 12 ans, je me régale à les montrer depuis que je suis maman !

Cette année, j'ai eu du mal à trouver mon bonheur chez mes dealers habituels. Restrictions budgétaires, envie de nouveautés et envie d'être VRAIMENT bien dans mes fringues me font devenir plus exigeante. J'ai également besoin de plus de pièces qu'à mon habitude car je n'ai clairement plus le temps de laver le soir pour le lendemain.

Après avoir zoné une partie de l'été sur Asos, j'ai finalement branché mes neurones et suis allée voir ce qui se passait de l'autre coté de la Manche.
De mes années en Angleterre, j'ai conservé au fond de moi ce sentiment de liberté, que tout le monde était libre de ses envies et ses convictions.
Tu as 18 ans, ils fait - 10°, et pourquoi ne pas mettre une micro jupe et un haut en résille en soirée ?



J'ai été faire un tour sur les sites anglais, et ils ont tous une partie "Curves". Pas "Grande taille / Grosse / Obèse", mais avec des Courbes, des Formes !
Pourquoi en France on ne peut pas accepter de mettre en avant les formes des femmes, mais on doit au choix ne pas en avoir ou les cacher sous des fringues sacs à patates ?
Pourquoi ne pas proposer des vêtements en accord avec la réalité et amener les femmes vers un chemin de culpabilité ??

Je ne dis pas que ça me fait rêver de rester dans la catégorie "Curves" toute ma vie, mais pourquoi doit-on être doublement punies lorsque l'on est en surpoids ?

Pour celles que ça intéresse, j'ai trouvé mon bonheur chez New Look, Lovedrobe, Marks and Spencer, Vero Moda ou Next. J'envisage une petite commande chez Shein, mais j'ai très peur de la qualité donc je suis en mode détective pour ne pas me tromper dans les matières ^^

Si vous avez des conseils, je suis preneuse car je pense que le Brexit ne va pas tarder à réduire mes trouvailles à néant ^^

1 commentaire

Anonyme a dit…

Bravo pour cette belle prise de parole et de position!